Le 12 avril 1961, le cosmonaute russe Youri Alexeïevitch Gagarine tenait le monde en haleine en réalisant l’exploit de devenir le premier homme envoyé dans l'espace pour un vol orbital, avec le programme Spatial Vostok 1.

Depuis, la liste des missions spatiales habitées ne cesse de s'allonger et pour rappel l'Agence spatiale européenne (ESA), va bientôt recruter de nouveaux astronautes. L'appel à candidature sera ouvert à partir du 31 mars 2021.

Vostok1 musee du Bourget 

 

 

  A cette occasion, nous vous proposons une sélection de documents.

 

La conquête spatiale 

OPAC Sélection de notices

 Vous pouvez retrouver l'ensemble des documents appartenant à cette sélection, en cliquant ici.

 

L'espace

OPAC Sélection de notices

 Cliquez ici pour retrouver l'ensemble de la sélection.

 

Objectif Lune : une sélection de films

OPAC Sélection de notices

 La sélection Objectif Lune complète se trouve ici !

 

Et pour aller plus loin sur la conquête spatiale, voici un reportage de la photographe Kassandra Klos sur des entraînements de vie sur mars en milieu hostile organisés par des centres spatiaux.  

Si vous souhaitez accéder au site de la photographe, vous pouvez cliquer .

Vous pouvez aussi retrouver ce reportage dans la revue bi annuelle 6 mois du Printemps/été 2021.

6mois

La dystopie est un genre qui a le vent en poupe auprès des adolescents et des jeunes adultes. Mais, la dystopie c'est quoi au juste ?

Si l'utopie désigne un lieu parfait, la dystopie, elle, s'inscrit dans une tension entre l'idéal et la contre-utopie. La dystopie offre une divergence de point de vue. C'est le moment où le regard change. L'observateur fait un pas de côté et se met à voir autrement la réalité et en révèle ses dysfonctionnements. 

Pour mieux comprendre cette notion, on vous conseille la lecture de "La dystopie" de Laurent Bazin:

OPAC Détail de notice

Voici aussi des articles très intéressants sur de la dystopie en littérature de jeunesse extraits du blog spécialisé en littérature de jeunesse et young adult Allez vous faire lireMême si ces articles datent de 2016, ils sont toujours pertinents sur la définition et les enjeux de la dystopie :

- D'abord sur les origines de la dystopie :  c'est ici

- Pour comprendre, les raisons du succès du genre :  c'est ici  

La conférence Des héros pour grandir, de Gilgamesh à Hunger Games est très intéressante pour comprendre le nouveau visage de ces héros contemporains et pourquoi ils plaisent tant aux adolescents :

 Des héros pour grandir, de Gilgamesh à Hunger Games

 

Le mieux pour se faire une idée du genre est d'aller piocher parmi les romans dystopiques disponibles à la médiathèque, dont voici une petite sélection.

 

La sélection pour les plus jeunes :

OPAC Sélection de notices

 

Retrouvez ici, l'ensemble de la sélection pour les plus jeunes.

 

 La sélection pour les grands ados et jeunes adultes :

OPAC Sélection de notices

 

Et là, la sélection complète pour les plus grands !

 

 

 

 

Place dans ce septième volet aux chansons interprétées par les tribus familiales : parents, enfants, frères, sœurs, oncles, tantes, cousins, cousines...

 

Découvrez notre playlist !

 

La Médiathèque vous propose de découvrir chaque mois un film documentaire de la plateforme Les Yeux doc de la BPI

Ce mois-ci, nous vous proposons de découvrir le réalisateur Olivier Guiton que nous mettons à l’honneur et son film Nikos Kavvadias, une croisière sur la vie

Quelques informations sur ce film à retrouver ici

1995, 52 minutes

Évocation de la vie et de l’œuvre du poète et marin grec, Nikos Kavvadias, devenu célèbre à vingt-trois ans avec la publication d’un recueil de poèmes. Officier radio, il passe la plus grande partie de sa vie hors de Grèce, sur les océans, échappant ainsi aux cercles littéraires. Il laisse peu de traces, trois livres de poèmes, trois nouvelles et un roman "Le Quart", publié en 1954. Un équipage de marins grecs s’apprêtant à embarquer sur "le Madeleine", vieille carcasse rouillée destinée à être vendue quelque part dans le Nord de l’Europe, a accepté de participer au film d'Olivier Guiton, embarqué avec eux pour une traversée de trois mois. Filmés à leurs postes de travail, sur le pont, dans la salle des machines, ou pendant leurs moments de repos, ils disent des poèmes de Kavvadias et interprètent des dialogues extraits du "Quart". La distance entre l’œuvre de Kavvadias et la vie quotidienne des marins est pratiquement inexistante. Le bateau passe au large de Céphalonie, fait escale au Pirée, puis à Marseille, avant de partir pour sa dernière destination en mer du Nord. Toutes ces escales sont l’occasion de rencontrer ceux qui ont travaillé avec Kavvadias, l’ont connu ou croisé. Ces témoignages, ainsi que des photographies et des archives sonores, complètent le portrait de cet écrivain méconnu.

 

Comment voir ce film ?

  1. Connectez-vous à votre espace abonné pour vous identifier.
  2. Cliquez sur ce lien pour accéder au film.
  3. Puis cliquez en bas sur Voir le film

 

OPAC Détail de notice

 

Voici les livres documentaires acquis depuis janvier. N'hésitez pas à explorer les différents onglets thématiques pour les découvrir !

Et pour réserver des documents empruntés, il suffit de cliquer sur "Réserver" après avoir cliqué sur la vignette. 

 


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

 pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

 pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

 pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

 pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

 pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

 pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

 pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

 pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

 pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.

 

 

La médiathèque possède un large choix de CD et de livres-CD de contes. Ils s’adressent aux enfants qui ne lisent pas encore tout seuls, à ceux qui savent le faire mais qui aiment encore qu’on leur raconte des histoires à haute voix, et enfin aux adultes. Pour vous aiguiller dans vos choix, voici une sélection de nouveautés et de titres plus anciens, mais toujours aussi plaisant à écouter !

 

POUR LES PLUS PETITS

Leila Khaled nous initie aux comptines, aux jeux de doigts et aux premiers contes à destination des « petites oreilles ». Sa voix est accompagnée d’une musique douce et gaie. De son côté, Veronique Déroide raconte le voyage d’une petite goutte d’eau. Et pour les plus grands à partir de 4 ans : apprenez à dire « Non ! » avec Ti Moun et Praline Gay Para.

OPAC Sélection de notices

 

ANTHOLOGIES THEMATIQUES

Rose-Claire Labalestra nous présente des contes des origines issus des traditions vietnamiennes, inuit et bulgares, tandis que neuf conteurs prêtent leurs voix à des « Histoires insolites », effrayantes ou amusantes. Vous pourrez aussi croiser la route de "Monstres et animaux fantastiques"  comme la Vouivre ou le Dahu.

OPAC Sélection de notices

 

CONTES DU MONDE ENTIER

Découvrez deux versions de Moitié de poulet, un conte traditionnel français « Chuis très fâché » et « Moitié de poulet ». Muriel Bloch nous conte « La goutte de miel », conte arménien pamphlet contre la guerre. Voyageons ensuite en Ecosse, « Au pays des porteurs de kilts »  avec la regrettée Fiona Mac Leod. Quant à Armelle et Peppo Audigagne, ils nous embarqueront pour un mariage tzigane.

OPAC Sélection de notices 

 

RECITS AU LONG COURS

Pour découvrir ou re-découvrir le « récit de Shéhérazade », une belle version enregistré en 1983 au Festival d'Avignon par des conteurs à l’origine du renouveau du conte sur une très belle composition musicale de Jean Paul Auboux. Découvrez aussi « Cœur Battant », récit haletant inspiré de « La Reine des neiges ».

OPAC Sélection de notices

 

MYTHOLOGIE ET TEXTES FONDATEURS 

Découvrez « L’épopée  de Gilgamesh »  racontée par Claudie Obin. Thésée, Ariane et le Minotaure superbement illustré par Donatien Maury sur la musique de Ludwig Van Beethoven. Ou un curieux « Roman de Renart » raconté par Dominique Pinon.

OPAC Sélection de notices

 

CONTES DETOURNES

Ne passons pas à côté de Vincent Malone et ses fameux contes (très) détournés : « Boucle ne veut pas dormir », « Petit Poucin » et « Prince pas charmant ».  Puis découvrons « Les histoires culottées » de Stéphane Servant et Laetitia Le Saux.

 

OPAC Sélection de notices

 

MUNKI

Encore soif d'histoires? Retrouvez de nombreux enregistrements sur la bibliothèque numérique Munki.  Votre adhésion à la Médiathèque vous permet de profiter d'un abonnement gratuit à l'application Munki!

Le sixième épisode de nos chansons en famille recense quelques duos formés par une sœur et son frère.

 

Une nouvelle playlist à découvrir !

 

 

 

La Médiathèque est abonnée à 10 revues scientifiques pour les adultes et les adolescents.

Aujourd’hui, l’une d’entre elles, est en grande difficulté. Il s’agit de Science & Vie.

Le magazine Science & Vie a été créé en 1913. En 2019, il a été racheté par le groupe de presse Reworld Media, qui a la réputation d’être spécialisé dans " la production industrielle de « contenu » et la marchandisation de l’information » bien loin du journalisme scientifique"(Acrimed) 

Le magazine a perdu lors du rachat un tiers de ses journalistes et neuf autres ont désormais décidé de quitter le magazine. En septembre 2020, Hervé Poirier, l’ancien directeur de la rédaction, a quitté son poste et la rédaction s’est mise en grève : Les journalistes avaient découvert que des articles étaient publiés sur le site web, sans l’accord ni l’aval de la rédaction : le service web est désormais alimenté par des « chargés de contenus » qui ne sont pas journalistes et dont la qualité des publications est bien en deçà des exigences de la revue. En témoigne cet article sur la remise en cause supposée de la date d'éruption du Vésuve, ou un autre sur le lien entre carence en vitamine D et risque accru d'infection au Covid-19, en contradiction avec une enquête du mensuel papier...

La Société des Journalistes déplore que « la nouvelle organisation de Science & Vie se caractérise par l’absence totale d’expertise scientifique au sein de la rédaction ». Le premier numéro du magazine élaboré sur ces nouvelles bases est prévu pour le mois de mai.

Le groupe Realword Media est régulièrement accusé d'entretenir la confusion entre espaces publicitaires et contenus éditoriaux en externalisant la production : Les hors-séries de Science & Vie sont maintenant confiés à l’agence Com’Presse, par exemple.

(Sources AFP, Le Monde, Libération, France Culture)

 

Présentation des titres auxquels la Médiathèque est abonnée

 

SciencesPresse1

 

« Les scientifiques vous invitent à découvrir leurs travaux et à partager leurs réflexions ». Une revue très accessible et passionnante

 

Mensuel de vulgarisation des neurosciences 

 

Ciel et Espace est un magazine bimestriel  consacré aux sciences de l'Univers et édité par l'Association française d'astronomie.

 

  •  Découverte, la revue du Palais de la Découverte 

Nouvel abonnement à venir

 

  • Espèces, revue d’Histoire Naturelle

Ce trimestriel créé en 2011 est consacré aux sciences de la vie et de la terre. Il est édité par l’association Kirnos publications.

Nouvel abonnement à venir

 

SciencesPresse2

 

« L’actualité scientifique internationale dans les domaines aussi divers que la physique quantique, la biologie marine, l’anthropologie, la climatologie, la microbiologie, l’astrophysique, …. »

Pour la science est aussi un groupe de presse qui publie Cerveau & Psycho

 

Salamandre, groupe de presse et d’édition indépendant dédié à la découverte de la nature en France, en Suisse en en Europe occidentale.

 

Ce mensuel de vulgarisation scientifique, créé en 1947, appartient au groupe de presse français Perdriel. En juin 2016, le groupe, propriétaire de Challenges et Science et Avenir achète la société Sophia Publications, éditrice entre autres de La Recherche. Cette dernière a disparu pour fusionner avec Sciences et Avenir.

 

 

Ce  magazine bimestriel français consacré aux mathématiques est publié par les Editions POLE, spécialisées dans le jeu et la culture mathématique.

 

Comment êtes-vous devenue autrice ?
J'ai écrit et réalisé un court-métrage d'animation, "Pépé le morse" en 2017, puis un roman graphique, "Flipette & Vénère" en 2020. C'est ce qui m'a offert le droit au beau titre "d'autrice" !
Avant ça j'avais fait plusieurs écoles, Estienne en Illustration, Gobelins et Poudrière pour ce qui est de la réalisation de film d'animation.

A quel public s'adresse votre bd ?
Je n'ai pas fait ce choix, mon album BD n'a pas de cible spécifique, je l'ai fait avant tout pour moi et j'ai pu constater que tout type de public pouvait se l'approprier. J'ai eu des chroniques de jeunes bloggeuses, des retours de papa trentenaires et même des témoignages très émus de soixantenaires. C'est une fierté !

Avez-vous un auteur ou une autrice de référence ?Flipette Vénère
Je cite toujours un nom différent à cette question, il y en a trop pour que je puisse en choisir un seul. Aujourd'hui ce sera Jiro Taniguchi ! J'ai découvert ses livres relativement tardivement, et j'ai été profondément bouleversée par la mélancolie calme qui habite ses livres, par le silence et la simplicité, par la douceur qui n'édulcore pourtant pas des questions existentielles vertigineuses.

Quelles sont vos sources d'inspirations ?
La photo particulièrement. J'aime bien avoir des sources très multiples et ne pas m'en tenir à un seul domaine, je déteste la sensation de travailler à circuit fermé : de m'inspirer uniquement de BD pour faire de la BD, puis uniquement de films d'animation pour faire un film d'animation.

Je pioche dans le cinéma de toute époque, la littérature jeunesse, le spectacle vivant, et beaucoup la photo.

Pour "Flipette & Vénère", ce n'est pas tellement une œuvre artistique qui m'a inspirée mais tout simplement la matière de ma vie, mes réflexions, mes questionnements, et puis le contenu médiatique quotidien.

Comment naissent et se développent vos projets ?
Intuitivement. Je ne me lance sur un projet que s'il me tiraille vraiment, si je lui sens une évidence, une nécessité à exister (mais ça ne m'empêche pas de douter sans arrêt !). Je suis certaine que pour qu'un projet "légitime" voit le jour, il faut une savante émulsion entre mégalomanie (je vais changer le monde et révolutionner le monde de l'art !!) et un doute existentiel cruel (j'arrête tout !! à quoi ça sert ??). J'ai la naïveté de croire que c'est ce doute qui permet l'exigence et la recherche, et qui évite de tomber dans de la facilité creuse. 

Un souhait à réaliser et/ou une envie de collaboration ?
Un long métrage d'animation aussi fantaisiste que les vieux Disney de mon enfance, mais moins moralisateur !

Pouvez-vous nous dire un mot de vos projets en cours ?
Je suis sur l'écriture d'un long-métrage d'animation qui raconte l'histoire d'un petit garçon landais du XVIIIe qui est destiné à devenir berger mais qui rêve de devenir une sorcière...

 

Vous pouvez découvrir sur le blog Jeune et je lis, le portrait de lectrice de Lucrèce Andreae.

Et ici l'article consacré au roman graphique "Flipette & Vénère"

bureau lucrece2

OPAC Recherche Simple


 

2021 est l’année du 150ème anniversaire de la Commune de Paris. Cet événement historique est encore peu enseigné alors qu’il a laissé une empreinte très grande.

Le 18 mars 1871, Paris, écrasé par la défaite contre la Prusse et le siège de la ville, se révolte contre une Assemblée Nationale monarchiste. C’est dans ce contexte de défaite militaire et d’occupation, que la Commune  a été une tentative inédite d’instauration « d’une République démocratique et sociale » :

« L’assemblée parisienne élue le 26 mars 1871 a promu l’autonomie municipale, la séparation de l’Église et de l’État, la gratuité et la laïcité de l’enseignement, pour les filles comme pour les garçons. Elle a conforté l’idée de l’égalité femme-homme, ouvert l’accès aux responsabilités pour les étrangers au nom de la « République universelle ». Elle a affirmé le droit des catégories populaires à la culture et au « luxe communal ». Elle a poussé plus loin qu’en 1848 l’idée du droit au travail et d’un droit social. En bref, bien avant d’autres, au cœur d’une guerre civile atroce qui a fini par décimer ses partisans, la Commune de Paris a laissé entrevoir ce que pouvait être une politique publique de l’égalité, de la citoyenneté active et de l’émancipation individuelle et collective. » (Association Les Amies et Amis de la Commune de Paris 1871)

La Commune n’a duré que 72 jours. Elle fut violemment écrasée au cours de la « semaine sanglante » du 21 au 28 mai 1871.

La célébration des 150 ans de la Commune de Paris ravive des débats et montre combien cet épisode a marqué les consciences. 

 

 


Le 150ème anniversaire de la Commune a donné lieu à de nombreuses publications qui reviennent sur l'histoire foisonnante de cet événement fondateur.

Nous apprécions particulièrement "Paris 1871, l'histoire en marche" qui propose 21 circuits pédestres dans chaque arrondissement.

 OPAC Sélection de notices

 

Pour accéder à la suite de la sélection, suivez ce lien


L'histoire de la Commune a été beaucoup documentée par des témoignages directs.

Ces témoignages ont pu notamment mettre en avant le rôle des femmes, comme Louise Michel, Alix Payen, Elisabeth Dmitrieff, Nathale Le Mel... 

L'Union des femmes pour la Défense de Paris et les soins aux blessés, qui devient l'Union des femmes est créé le 11 avril 1871 : c'est le premier mouvement ouvertement féministe. Les femmes obtiennent la mise en place de l'égalité des salaires, organisent des ateliers autogérés, créent de nombreux clubs pour diffuser les idées de la Commune.

 OPAC Sélection de notices

 

 Pour accéder à la suite de la sélection, suivez ce lien

 


Parmi les livres parus cette année, nous vous recommandons celui de l'historienne Ludivine Bantigny, "La Commune au présent, une correspondance par delà le temps".

L'historienne a choisi de s'adresser par lettres à des protagonistes de la Commune, en faisant des ponts entre passé et présent. Un livre singulier et émouvant.

"L’événement reste de par le monde une source d’inspiration, car il permet de réfléchir à l’émancipation, aux solidarités et aux communs. Il nous concerne toutes et tous, de manière plus brûlante que jamais, et demeure évocateur par les espoirs et les projets qu’il porte. Tant il est vrai que « la Commune n’est pas morte »." (éditeur)

 

Pour accéder à la sélection, suivez ce lien


L'histoire de la Commune a inspiré des auteur-es de roman et de bande dessinée. Parmi elles, 3 séries à succès :

commune

 

Les Damnés de la Commune de R. Meyssan, Le cri du peule de J. Tardi, Les Communardes

Pour accéder à la suite de la sélection, suivez ce lien

 

Et retrouvez ci-dessous une vidéo d’ Hannelore Cayre, réalisée dans le cadre du Festival Hors Limites, dont le dernier roman Richesse oblige se passe en 1870-1871.

 


Des dizaines de chansons sont associées à la Commune de Paris qu’elles aient été composées avant, pendant ou après ses 72 jours d’existence.

On pense d’abord à L'Internationale, poème écrit par Eugène Pottier en 1871 à la gloire des travailleurs et dont la musique fut composée par Pierre Degeyter à Lille en 1888. Traduite dans de très nombreuses langues, cette chanson demeure le symbole des luttes sociales à travers le monde. La version russe d'Arkadi Iakovlevitch Kots fut l’hymne national de l’URSS jusqu'en 1944.

On pense également à l’emblématique Temps des cerises, dont les paroles ont été écrites par Jean-Baptiste Clément en 1866 et la musique composée par Antoine Renard en 1868. Moins guerrière que La Marseillaise, moins engagée que L'Internationale, cette chanson est devenue, après le massacre des Communards, le symbole de la Commune et des immenses espoirs qu'elle avait engendrés. Ses paroles peuvent aussi bien évoquer une révolution qui a échoué qu’un amour perdu. En 150 ans, elle a connu une kyrielle d’interprètes : Yves Montand, Tino Rossi, Charles Trenet, Cora Vaucaire, Mouloudji, Susy Delair, Colette Renard, Nana Mouskouri, Léo Ferré, Juliette Gréco, Joan Baez...


Citons aussi :

La Semaine sanglante, témoignage tragique de Clément évoquant les exactions commises par les Versaillais contre le peuple parisien avec toutefois une note d’espoir dans le refrain : « les mauvais jours finiront ! ».

Quand viendra-t-elle ?, texte de Pottier qui tout comme dans le Temps des Cerises, file la métaphore de l’attente douloureuse de la révolution dans une rencontre amoureuse qui semble ne jamais devoir arriver.

L’Insurgé également de Pottier qui serait un hommage à Auguste Blanqui, figure incontournable des luttes populaires du XIXème siècle mais qui n’a pas pu participer à la Commune puisqu’il a été emprisonné par Thiers le 17 mars 1871.

La Communarde, une reprise par Clément de l’un des airs les plus célèbres de la Révolution française, La Carmagnole, adaptée au contexte de la répression brutale de la Commune de Paris.

Pour le centième anniversaire de la Commune, Jean Ferrat écrira une chanson éponyme mettant à l’honneur les artisans et ouvriers parisiens, et leur « espoir mis en chantier ». En 1985, il rappellera dans Les Cerisiers sa fidélité aux idéaux de la révolution du temps des cerises.

Retrouvez toutes ces chansons et beaucoup d’autres dans nos playlists ci-dessous :

 

 

 
 

 

Et dans les rayons de la section musique de la Médiathèque

  OPAC Sélection de notices

 

Pour aller plus loin :

Les musiciens devant la Commune de Paris

Commune de Paris : la musique en exil

Musicopolis sur France musique

Pour accéder à la sélection suivez ce lien


La Médiathèque possède 2 films russes de 1929 : "La Nouvelle Babylonne" sur la capitulation de 1870, réalisé par G. Kozintsev  et "La pipe du communard" réalisé par C. Mardjanov, dans lequel on suit l'insurrection et la chute des ouvriers parisiens à travers les yeux d'un petit garçon qui accompagne son père sur les barricades.

OPAC Sélection de notices

 

Pour accéder à la sélection suivez ce lien


Parmi les nombreuses ressources numériques, voici celles que nous vous conseillons :

- Le site d’une association de référence, Les Amies et Amis de la Commune qui développe d’importants dossiers thématiques.

Vous y trouverez aussi une application pour une promenade communarde au Père Lachaise 

 

L’institut de France recense des ressources, propose des articles et podcasts d’historiens.  

Vous trouverez aussi la lecture de l’Insurgé de Jules Vallès par le comédien Samir Siad.

Vallès qui fut aussi journaliste et élu de la Commune, y raconte ses combats politiques, ses idéaux, et ses questionnements intérieurs. 

 

- Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque Nationale de France a sélectionné des documents.

- Commun Patrimoine, une nouvelle source de documents sur la Commune :  la bibliothèque numérique du réseau des médiathèques de Plaine Commune est accessible depuis le 18 mars 2021. 

Les médiathèques de Plaine Commune ont numérisé leurs collections sur la Commune de Paris, en partenariat avec Gallica et la BNF. Commun Patrimoine rejoint ainsi le réseau des bibliothèques numériques, « Gallica marque blanche » 

Vous y trouverez notamment la copie manuscrite de plusieurs pages de La Commune de Louise Michel,  le dossier préparatoire du Tableau de Paris de Jules Vallès …

 

- France Culture a réalisé une série d’émission : « Cinq idées reçues sur la Commune »

 - Le journal Le Monde démarre une nouvelle série de vidéo sur Youtube, #Flashback​​ qui a pour ambition de "raconter ce qui se cache derrière les photos qui ont changé le monde". Le 1er numéro consacré à la Commune revient sur les montages photos de l'époque. C'est passionnant  

- Vous pouvez aussi suivre le site éphémère des manifestations

 

- Sur Arte, le film documentaire Les damnés de la Commune de Raphaël Meyssan d’après ses romans graphiques (éditions Delcourt).

Le film est visible du 16 mars au 21 mai 2021. R. Meyssan a travaillé 8 ans sur des archives pour écrire ses livres. Il utilise ici ses images et une voix off avec le récit du personnage de Victorine, dit par  Yolande Moreau.

Lesdamnés