Du 8 mai au 7 novembre 2021, c'est le Festival international des jardins à Chaumont-sur-Loire et dont le thème est cette année, le biomimétisme.

Qu'ils soient paysagers, partagés, potagers, urbains, punks, peints ou dessinés, c'est l'occasion de vous proposer une sélection de documents sur le jardin dans tous ses états.

OPAC Sélection de notices

 


  

OPAC Sélection de notices

En cliquant sur ce lien, vous pourrez retrouver l'ensemble de la sélection.


 OPAC Sélection de notices

  En cliquant sur ce lien, vous pourrez retrouver l'ensemble de la sélection.


 OPAC Sélection de notices

En cliquant sur ce lien, vous pourrez retrouver l'ensemble de la sélection.


 OPAC Sélection de notices

En cliquant sur ce lien, vous pourrez retrouver l'ensemble de la sélection.


 OPAC Sélection de notices

En cliquant sur ce lien, vous pourrez retrouver l'ensemble de la sélection.

Pour faire suite à un précédent article sur l'histoire de l'Algérie, nous vous présentons un travail de mémoire très important : une histoire racontée, commentée, vécue, par un historien engagé, Mohammed Harbi, aujourd'hui âgé de 87 ans.

Bernard Richard et Robi Morder, sur une idée de Claude Kowal, ont réalisé 23 entretiens (38 heures) avec Mohammed Harbi : ce travail exceptionnel éclaire l’histoire de l’Algérie jusqu'à la période récente et apporte une réflexion puissante sur la colonisation. Les films sont en accès libre sur une chaîne youtube créée pour l'occasion : AMH pour Algérie Mémoire Histoire Archives Mohammed Harbi

Voici la présentation qu'en font les réalisateurs dans un blog de Médiapart : 

"Mohammed Harbi, militant, cadre politique, leader de la « gauche du FLN» puis de l’opposition au régime militaire, devenu un historien éminent  [...] a consacré sa vie à la lutte contre le colonisateur puis contre la dictature militaire qui s’est emparée de son pays.

Il est convaincu que toute évolution démocratique de l’Algérie est soumise à la condition nécessaire que son histoire ne soit plus instrumentalisée par les pouvoirs. Il nous présente, en 23 entretiens thématiques, son analyse de l’histoire du mouvement national et de la situation politique contemporaine en Algérie...

[Ce travail] a été entamé en 2012, notre objectif premier étant de réaliser un documentaire. Aucun producteur, ni chaîne de télévision n’a accepté de s’engager dans cette démarche [...] C’est dans ces conditions que nous avons opté pour la réalisation d'un document d’archive orale : des mémoires filmés.  

Durant 9 années, nous avons consacré,[...] plusieurs dizaines de séances de préparatifs, de tournages, de visionnage et de nouvelles séquences à filmer. En effet, Mohammed Harbi a été ici aussi méticuleux qu’il l’est pour un article ou un livre, chacun des entretiens a été revu, commenté, précisé comme on le voit dans les vidéos. Grâce à des contributions individuelles – en argent, en matériel, en travail, à l’engagement des éditions Syllepse, de Page 2, à l’investissement professionnel de personnes qui, engagées (au double sens du terme) pour le montage et le son, nous avons pu terminer cette aventure que nous n’imaginions pas aussi longue.

En réalité, c’est une phase qui se clôt. Une autre, peut-être la plus importante, commence : celle de la diffusion tant en France qu’en Algérie, suscitant débats et échanges. Nous avons achevé la dernière phase alors que le Hirak réémergeait en Algérie, moment où l’actualité donne tout son sens au travail d’histoire, là où les actrices et acteurs des mouvements populaires peuvent s’en saisir pour forger un autre avenir."

Pour retrouver le sommaire des entretiens, vous pouvez télécharger ce livret en PDF et cliquer sur chaque titre d’entretien pour accéder à la vidéo correspondante.

 

Les ouvrages de Mohammed Harbi présents à la Médiathèque

 

 OPAC Sélection de notices

Les médias font largement l’écho, à l’occasion des 40 ans de l’élection de François Mitterrand, de l’apport de ce nouveau gouvernement à la culture, sous l’égide de Jack Lang. Cet apport a touché tous les domaines, des arts plastiques (création des FRAC), à la presse (ouverture des radios libres) en passant par la musique (création des scènes musicales actuelles), le cinéma (…des SOFICAS) et les arts de la scène (centres chorégraphiques nationaux…)…

Dans le domaine de la lecture on connaît la bataille autour du prix du livre, opposant les grandes surfaces aux éditeurs et aux libraires indépendants, qui aboutit au vote de la loi sur le prix unique le 10 août 1981.

Mais on sait peut-être moins qu’à la suite du rapport Pingaud-Barreau, rendu à l’automne 1981, les bibliothèques ont également été touchées par cette politique.

 

Un "manteau" de bibliothèques – médiathèques sur tout le territoire

D’abord, 17 bibliothèques centrales de prêts sont construites. Ces équipements sont les ancêtres de nos bibliothèques départementales, dont le programme initial remontait à…1945. Avec un fonds de documents, souvent équipées d’un bibliobus, ces bibliothèques promeuvent la lecture dans les petites communes, en milieu rural ou périurbain, qui ne disposent pas nécessairement de bibliothèque.

Ensuite, dans le cadre de la décentralisation, les communes se voient attribuer une compétence dans le domaine de la culture, et la mise en place de la dotation globale de décentralisation (versée par l’Etat) favorise le financement de la construction de médiathèques, partout en France. En 1989, 1581 villes ont une bibliothèque municipale, dont la moitié a été financée par ce biais. C’est l’époque que retrace Eric Rohmer dans L’arbre, le maire et la médiathèque.

 

Dans le milieu scolaire…

Dans les écoles primaires, les bibliothèques centres de documentation (BCD) se développent fortement, notamment dans les quartiers difficiles et leur rôle est précisé : elles deviennent un lieu central de l’école, ouvert sur le quartier, impliquant les élèves, les enseignants, les parents d’élèves… autour d’actions particulières (journaux, par exemple).

Dans les collèges et les lycées, les centres de documentation et d’information (CDI), officialisées en 1986, se généralisent et un statut de professeur documentaliste est créé quelques années plus tard.

 

... et pour les publics dits "empêchés"

Les hôpitaux et les prisons font également l’objet d’une forte mobilisation, dès le début des années 1980.

Un service central des bibliothèques à l’AP-HP est créé et les équipements dans les structures hospitalières développent leurs fonds et des actions culturelles.

Pour les prisons, un partenariat s’établit entre les ministères de la Justice et de la Culture, pour favoriser la lecture et au-delà une meilleure réinsertion des détenus. A partir de 1984 l’accès direct aux livres se développe, avec la création ou l’aménagement de lieux dédiés (auparavant, les détenus choisissaient un livre en consultant un catalogue dans leur cellule). Par exemple, le 3 avril 1985 est inaugurée la bibliothèque de la maison centrale de Poissy. D’une surface de 60 m², elle est située à proximité des autres salles d’activités et est en accès direct : elle est ouverte aux détenus pendant les heures de promenade.

 

Quelques documents sur le sujet des bibliothèques et de la politique culturelle dans les années 1980... 

OPAC Sélection de notices
 

Et plus largement sur les bibliothèques

OPAC Sélection de notices

A l'occasion de la Journée internationale de la diversité biologique, le 22 mai et de la Fête de la Nature du 19 mai au 23 mai, dont vous trouverez le programme en suivant ce lien, nous vous proposons une sélection de documents sur la biodiversité et les écosystèmes, les animaux et les végétaux, sans oublier les micro-organismes.

 


 OPAC Sélection de notices

Vous pourrez trouver l'ensemble de la sélection en cliquant ICI.


OPAC Sélection de notices

Vous pourrez trouver l'ensemble de la sélection en cliquant ICI.


OPAC Sélection de notices

Vous pourrez trouver l'ensemble de la sélection en cliquant ICI.

 
 

OPAC Sélection de notices
 
 
 

OPAC Sélection de notices

Vous pourrez trouver l'ensemble de la sélection en cliquant ICI.

 

Tous nos documents sur l'écologie sont à retrouver dans la catégorie Recherches guidées, puis recherches aidées dans la partie Documentaires ou en cliquant sur ce lien.

Voici les livres documentaires acquis depuis avril. N'hésitez pas à cliquer sur les différents onglets thématiques pour les découvrir !

Et pour réserver des documents empruntés, il suffit de cliquer sur "Réserver" après avoir cliquer sur la vignette. 

 


 OPAC Sélection de notices


 OPAC Sélection de notices


 OPAC Sélection de notices


 OPAC Sélection de notices


  OPAC Sélection de notices


 OPAC Sélection de notices


 OPAC Sélection de notices

 

La Médiathèque est abonnée à 10 revues scientifiques pour les adultes et les adolescents.

Aujourd’hui, l’une d’entre elles, est en grande difficulté. Il s’agit de Science & Vie.

Le magazine Science & Vie a été créé en 1913. En 2019, il a été racheté par le groupe de presse Reworld Media, qui a la réputation d’être spécialisé dans " la production industrielle de « contenu » et la marchandisation de l’information » bien loin du journalisme scientifique"(Acrimed) 

Le magazine a perdu lors du rachat un tiers de ses journalistes et neuf autres ont désormais décidé de quitter le magazine. En septembre 2020, Hervé Poirier, l’ancien directeur de la rédaction, a quitté son poste et la rédaction s’est mise en grève : Les journalistes avaient découvert que des articles étaient publiés sur le site web, sans l’accord ni l’aval de la rédaction : le service web est désormais alimenté par des « chargés de contenus » qui ne sont pas journalistes et dont la qualité des publications est bien en deçà des exigences de la revue. En témoigne cet article sur la remise en cause supposée de la date d'éruption du Vésuve, ou un autre sur le lien entre carence en vitamine D et risque accru d'infection au Covid-19, en contradiction avec une enquête du mensuel papier...

La Société des Journalistes déplore que « la nouvelle organisation de Science & Vie se caractérise par l’absence totale d’expertise scientifique au sein de la rédaction ». Le premier numéro du magazine élaboré sur ces nouvelles bases est prévu pour le mois de mai.

Le groupe Realword Media est régulièrement accusé d'entretenir la confusion entre espaces publicitaires et contenus éditoriaux en externalisant la production : Les hors-séries de Science & Vie sont maintenant confiés à l’agence Com’Presse, par exemple.

(Sources AFP, Le Monde, Libération, France Culture)

 

Présentation des titres auxquels la Médiathèque est abonnée

 

SciencesPresse1

 

« Les scientifiques vous invitent à découvrir leurs travaux et à partager leurs réflexions ». Une revue très accessible et passionnante

 

Mensuel de vulgarisation des neurosciences 

 

Ciel et Espace est un magazine bimestriel  consacré aux sciences de l'Univers et édité par l'Association française d'astronomie.

 

  •  Découverte, la revue du Palais de la Découverte 

Nouvel abonnement à venir

 

  • Espèces, revue d’Histoire Naturelle

Ce trimestriel créé en 2011 est consacré aux sciences de la vie et de la terre. Il est édité par l’association Kirnos publications.

Nouvel abonnement à venir

 

SciencesPresse2

 

« L’actualité scientifique internationale dans les domaines aussi divers que la physique quantique, la biologie marine, l’anthropologie, la climatologie, la microbiologie, l’astrophysique, …. »

Pour la science est aussi un groupe de presse qui publie Cerveau & Psycho

 

Salamandre, groupe de presse et d’édition indépendant dédié à la découverte de la nature en France, en Suisse en en Europe occidentale.

 

Ce mensuel de vulgarisation scientifique, créé en 1947, appartient au groupe de presse français Perdriel. En juin 2016, le groupe, propriétaire de Challenges et Science et Avenir achète la société Sophia Publications, éditrice entre autres de La Recherche. Cette dernière a disparu pour fusionner avec Sciences et Avenir.

 

 

Ce  magazine bimestriel français consacré aux mathématiques est publié par les Editions POLE, spécialisées dans le jeu et la culture mathématique.

 

Voici les livres documentaires acquis depuis janvier. N'hésitez pas à explorer les différents onglets thématiques pour les découvrir !

Et pour réserver des documents empruntés, il suffit de cliquer sur "Réserver" après avoir cliqué sur la vignette. 

 


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

 pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

 pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

 pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

 pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

 pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

 pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

 pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

 pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

 pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.


OPAC Sélection de notices

Vous pouvez cliquer

ICI

pour voir toutes les nouveautés de cette catégorie.

 

 

Le 12 avril 1961, le cosmonaute russe Youri Alexeïevitch Gagarine tenait le monde en haleine en réalisant l’exploit de devenir le premier homme envoyé dans l'espace pour un vol orbital, avec le programme Spatial Vostok 1.

Depuis, la liste des missions spatiales habitées ne cesse de s'allonger et pour rappel l'Agence spatiale européenne (ESA), va bientôt recruter de nouveaux astronautes. L'appel à candidature sera ouvert à partir du 31 mars 2021.

Vostok1 musee du Bourget 

 

 

  A cette occasion, nous vous proposons une sélection de documents.

 

La conquête spatiale 

OPAC Sélection de notices

 Vous pouvez retrouver l'ensemble des documents appartenant à cette sélection, en cliquant ici.

 

L'espace

OPAC Sélection de notices

 Cliquez ici pour retrouver l'ensemble de la sélection.

 

Objectif Lune : une sélection de films

OPAC Sélection de notices

 La sélection Objectif Lune complète se trouve ici !

 

Et pour aller plus loin sur la conquête spatiale, voici un reportage de la photographe Kassandra Klos sur des entraînements de vie sur mars en milieu hostile organisés par des centres spatiaux.  

Si vous souhaitez accéder au site de la photographe, vous pouvez cliquer .

Vous pouvez aussi retrouver ce reportage dans la revue bi annuelle 6 mois du Printemps/été 2021.

6mois

Début janvier 2021, l’historien Benjamin Stora a remis un rapport au Président de la République, sur « les mémoires de la colonisation et de la guerre d'Algérie».

Plutôt que de parler de « repentance », l’historien appelle la France « à reconnaître les discriminations et exactions dont ont été victimes les populations algériennes » en mettant en avant des faits précis. 

Pour Benjamin Stora, « la mémoire revêt un aspect concret, pratique, pas seulement un aspect idéologique de condamnation ». « Ce qui m'intéresse, c’est d’avancer sur chacun des dossiers, d’ouvrir des portes, sur les archives, les essais nucléaires, les cimetières, les harkis, le napalm, la torture, la panthéonisation de Gisèle Halimi, etc. Comment on fait pour savoir qui sont les disparus, comment on parle aux jeunes, qu’est-ce qu’on met dans les manuels scolaires sur la colonisation, quel rétablissement de vérité sur les assassinats ? »

Ici, un entretien de Benjamin Stora en septembre 2020

 

Nous vous proposons de (re)découvrir le fonds important de la Médiathèque sur le sujet.

 


OPAC Sélection de notices

 

La suite de la sélection "Histoire coloniale" ici


OPAC Sélection de notices

 

La suite de la sélection "Guerre d'Algérie" ici


OPAC Sélection de notices


OPAC Sélection de notices


 OPAC Sélection de notices

 

La suite de la sélection "Cinéma : documentaire et fiction" ici

On peut traduire la formule Do it yourself par bricolage ou débrouillardise (le DIY anglais s'apparentant ainsi au « système D » français, la lettre « d » signifiant « débrouille »).

Do it yourself désigne à la fois des activités visant à créer ou réparer des objets de la vie courante, technologiques ou artistiques, généralement de façon artisanale (bricolage), et un mouvement culturel, notamment musical.

- Retrouvez nos dernières acquisitions sur ce sujet dans notre catalogue en cliquant ici. 

- Vous pouvez également consulter la sélection à feuilleter sur Calaméo ci-dessous.

- Pour réserver un document déjà emprunté, connectez-vous à votre compte lecteur en haut à droite.

- Un souci pour vous connecter ? Ecrivez-nous !

Bonnes découvertes!

 
 
 

Do it yourself !

pop netb

Au début du XXe siècle paraissaient en Amérique du Nord des revues sur le sujet de niche qu'était le DIY.

Des magazines tels Popular Mechanics (fondé en 1902) et Mechanix Illustrated (fondé en 1928) permettaient au lecteur de maintenir à jour ses compétences pratiques et sa connaissance des techniques, outils et matériaux. De nombreux lecteurs habitant alors en milieu rural ou semi-urbain, le contenu publié était initialement surtout lié à leurs besoins à la ferme ou au village.

Dans les années 1970, le DIY se répandit auprès de la population nord-américaine d'étudiants et de jeunes diplômés. Le mouvement touchait notamment à la rénovation de maisons délabrées et abordables, et plus généralement à une grande variété de projets exprimant la vision sociale et environnementale des années 1960 et début 1970.

Le jeune et visionnaire Stewart Brand, aidé de sa famille et de ses amis, publia en 1968 la première édition du Whole Earth Catalog (sous-titré Accéder aux outils), à la composition et à la mise en page rudimentaires. Le catalogue resta comme une des premières formes contemporaines du mouvement.

 

whole

 

En 2007, la croissance des ressources de DIY en ligne est en forte progression (blogs avec des expériences personnelles, sites web).

 

Philosophie Do it yourself

Différents domaines s'apparentent à la philosophie du « faites-le vous-même », tels :

  • participer et échanger ses connaissances, sa culture, son information, débattre et décider, par exemple sur une encyclopédie libre telle Wikipédia ;

  • la traduction et la diffusion d'un média numérique (seul ou à l'aide d'un fansub), tels les films ou séries d'animation (à l'aide de logiciels libres comme MKVToolNix ou Subtitle Editor). Pour les livres, bandes dessinées et manga, il peut s'agir de scanlation ;

  • l'auto-édition de livres, magazines et bandes dessinées alternatives, voir ici

  • la musique libre ou de label indépendant ;

  • la musique électronique jouée à l'aide de circuit bending ou de Atari Punk Console ;

  • la culture cassette et la copie « privée » ;

  • la création artisanale, comme le tricot, la couture, la bijouterie, la céramique, etc.

  • Jerryle design de partage ;

  • le façonnage d'objets, les fab labs ;

  • les systèmes embarqués d'objets interactifs ou automatiques, à l'aide de composants électroniques Arduino ou Raspberry Pi et de matériel libre ;

  • les jeux vidéos indépendants et les mods ;

  • les logiciels libres, ou le hack (par exemple les Jerry Do-It-Together) ;

  • en biotechnologie, la conception libre de médicaments et la biologie participative ;

  • en comédie, le détournement situationniste, ou toute parodie ;

  • le roller derby contemporain ;

  • les skateparks construits par des skateboarders ;

  • les activités créatrices pour enfants ;

  • l'autorégulation, l'auto-organisation, la démocratie directe ;

  • le recyclage consumériste, technologique ou culturel ;

  • et plus généralement, toute activité où l'on n'est pas seulement spectateur ou consommateur.

 

Engagement politique

Au-delà d'une simple volonté de récupération, pour certains le mouvement Do It Yourself (il ne s'agit pas d'un mouvement constitué) se voit comme une autre voie politique en opposition au monde d'ultra-consommation dans lequel il baigne.

Ses membres peuvent ainsi être liés à l'autogestion, à l'anarchisme ou aux mouvements squat et punk. Le besoin de créer, d'avoir une certaine indépendance par rapport à l'industrie et aux grands groupes commerciaux, de retrouver un savoir-faire abandonné, les poussent à trouver des solutions pour faire le maximum de choses par eux-mêmes, tout en recherchant la gratuité ou les prix faibles.

Les survivalistes ainsi que les populations défavorisées du monde entier sont aussi adeptes du DIY, qu'ils soient engagés politiquement ou non.

Dans la culture punk

Le DIY comme sous-culture a sans doute commencé avec le mouvement punk des années 1970.Dans la culture punk, l'éthique DIY est liée à la vision punk anti-consumériste ; c'est un rejet de la nécessité d'acheter des objets ou d'utiliser des systèmes ou des procédés existants.En musique, les groupes punk émergentsproduisent souvent des spectacles dans les sous-sol des habitations, plutôt que sur des scènes traditionnelles, pour éviter le mécénat d'entreprise ou pour assurer la liberté de la performance. Partant, alors que de nombreuses salles ont tendance à fuir la musique expérimentale, le maisons ou leurs caves sont souvent les seuls endroits où ces groupes peuvent jouer. L'underground est alors réellement underground (« sous-terrain »), et pourtant les salles de spectacle dans les caves gagnent en renommée dans les grandes villes.

CDPresetsBTlogoLes adhérents de l'éthique punk DIY peuvent également travailler collectivement. Par exemple, le CD Presents (une compagnie musicale de promotion de concert) de l'imprésario punk David Ferguson permet une production de concerts DIY et l'octroi d'un studio d'enregistrement ainsi que l'accès à un réseau de maisons de disques.

L'éthique punk DIY s'applique également à la vie quotidienne, par exemple dans l'apprentissage de réparation de vélos plutôt que le recours à l'atelier, la couture (réparation/modification des vêtements plutôt que l'achat de nouveaux), la culture de jardins potagers, la récupération de produits réutilisables dans les poubelles. Certains enseignants ont recours à des techniques d'enseignement de bricolage, parfois appelé Edupunk.

De ce fait, le mouvement DIY est une approche concrète et une mise en pratique de l'écologie et de l'anticapitalisme, par l'anti-consumérisme.

 

Bijoux de fantaisie DIY

OPAC Sélection de notices

 

Pour consulter nos ressources sur ce sujet, cliquez ici ou bien sur le site de la Médiathèque, allez sur Recherches guidées puis descendre sur Recherches aidées

Face à la grande différence entre la valeur marchande des matériaux utilisés et le prix de vente du bijou final, de nombreuses boutiques, notamment sur Internet, vendent aujourd'hui les éléments nécessaires à la fabrication maison de bijoux fantaisie. Leurs produits se résument de manière générale aux apprêts (fermoirs, estampes, etc.), fils (en métal ou en laine) et différentes sortes de perles en (plastique, pâte Fimo, verre, pierres semi-précieuses).

Un grand nombre de blogs et tutoriels vidéos sont disponibles sur Internet, permettant ainsi aux novices de fabriquer eux-mêmes leur bijoux.

Les clients des boutiques DIY sont en général motivés par la possibilité de création d'un bijou unique, mais aussi par la possibilité de concevoir des bijoux à partir d'éléments recyclés.

 

Musique DIY

Les groupes de musique DIY tentent de faire tout eux-mêmes, depuis la production de l'album jusqu'aux concerts, en passant par les actions de communication.

Ce choix de production reflète avant tout une volonté de marquer son indépendance face aux grandes maisons et à l'industrie du disque en général : rendu possible par le développement de l'informatique grand public, ce type de production connaît un véritable essor ces dernières années, particulièrement dans la musique électronique.

Radiohead In RainbowsCeci peut aussi bien être analysé d'un point de vue positif, la production finale étant plus personnelle qu'une production industrielle, que négatif, cette production étant par nature même une production non-professionnelle, terme ayant tendance à avoir une connotation négative.

Cette opposition « DIY vs industrie » suscite d'ailleurs de vifs débats entre les deux camps : les majors ne cessent d'assurer que les maisons de disques ont un rôle déterminant à jouer dans la production de musique enregistrée, quand certains artistes très en vue défendent le modèle d'auto-production (Radiohead, Trent Reznor et Bérurier Noir, par exemple).

De nombreux termes sont utilisés pour qualifier les groupes de musique DIY (autoproduction, direct-to-fan…) et l'on retrouve cette opposition avec le mode de production industriel dans les termes de « musique indépendante », « musique libre », ou encore « artisanat musical ».

 

Design DIY

Proposta per autoprogettazione / Enzo Mari

 

En 1974, Enzo Mari présente sa Proposta per autoprogettazione à la Galleria Milano. (Pour voir les documents de la Médiathèque, cliquez ici) Le designer fournit des plans permettant au consommateur de fabriquer du mobilier à partir de matériaux courants, principalement des planches, à assembler selon un petit guide disponible à la demande.

Derrière son projet, une démarche artistique engagée et généreuse : proposer une nouvelle relation entre le créateur et l’acheteur. Enzo Mari a à l’esprit la démocratisation de la création et affirme : « J’ai pensé que si les gens étaient encouragés à construire de leurs mains une table, ils étaient à même de comprendre la pensée cachée derrière celle-ci. »

Les mouvements que sont le Do It Yourself, l'upcycling et le design de partage puisent largement dans son travail. Composer avec des éléments manufacturés, s’inspirer des objets du quotidien et les détourner, offrir à un large public les ressources pour fabriquer du mobilier de qualité, sont autant d’initiatives qui s’inscrivent dans sa démarche.

Aujourd'hui, cette pratique de partage devient plus courante, favorisée par Internet, mais aussi par l'édition classique. Le projet « Bricoler chic et design », lancé par Le Grand appartement dans la continuité du livre Lumière ! en est le prolongement dans le domaine du design de luminaire.

Le Grand Appartement Luminaires

95 % de la presse française est détenue par de grands groupes. Le Monde Diplomatique en donne une visualisation régulièrement mise à jour depuis 2016. 

La revue « l’Age de faire » propose, quant à elle, une carte de la presse « pas pareille », comme elle l’appelle : une presse indépendante des groupes financiers, parfois organisée en coopérative ou en association. 

Et parce que, comme l’écrivit Nelson Mandela, « une presse critique, indépendante et d’investigation… est la pierre angulaire de toute démocratie. Elle doit avoir une indépendance suffisante vis-à-vis des intérêts particuliers pour être audacieuse et curieuse, sans crainte ni faveur.»

La Médiathèque de Bagnolet vous propose de retrouver une partie des 5% de titres indépendants : des journaux que nous avons choisis parce qu’ils prennent le temps d’informer et invitent à prendre le temps de penser.


L’âge de faire 

« L’âge de faire, mensuel de 24 pages, témoigne des expériences alternatives en matière de réappropriation de l’économie, de création de lien social, d’écologie et d’engagement citoyen. Son credo : offrir à ses lecteurs des outils qui leur permettront de mettre en œuvre leurs idées. »

 

Alternatives Economiques 

« Loin du vase clos du business et de la finance, Alternatives Economiques s’intéresse à l’économie comme enjeu collectif et social, à travers des thématiques variées : Europe, mondialisation, travail, emploi, santé, retraites, famille, transports, solidarité, éducation, cadre de vie, environnement... »

 

Le Canard enchaîné

 

Charlie Hebdo 

 

Esprit 

« Revue mensuelle indépendante fondée en 1932 par Emmanuel Mounier, Esprit est une revue d'idées engagée dans son temps. Elle s'efforce d'illustrer une approche généraliste de notre présent, entre la culture médiatique et les études savantes. Généraliste et soucieuse de l'intérêt général, elle se consacre à décrypter les évolutions de la politique, de la société et de culture, en France et dans le monde. »

 

Fakir

Journal alternatif "fâché avec tout le monde ou presque" engagé à gauche, dont le rédacteur en chef est le député François Ruffin.

 

Jef Klak 

“Jef Klak, c’est un collectif et un site internet, mais aussi une revue papier annuelle accompagné d’un disque de création sonore. L’objectif ? Ne pas redire. Aller chercher du politique là où il se terre, accueillir de nouveaux langages, mélanger les styles, se moquer du vrai pour lui préférer l’intense… Aussi avons-nous choisi la contrainte, le jeu pour point de départ. Une comptine sert de fil conducteur à Jef Klak : chaque numéro a un thème dans l’ordre de Trois p’tits chats -Marabout, Bout d’ficelle etc. Et chaque thème est déplié selon les questions sociales et esthétiques que l’on pourra affronter … »

 

Médiacritique(s) 

Revue trimestrielle de critique des médias publiée par ACRIMED, observatoire des médias.

 

Le Monde diplomatique

Mensuel critique d’informations et d’analyses internationales.

 

Panthère première

« Panthère Premièrec'est une revue publiant des textes (enquêtes, réflexions, récits, poésie) et des images qui interrogent l’existence d’une « sphère privée » et d’une « sphère publique », partant du principe que les phénomènes politiques sont traversants et qu’ils ne s’arrêtent donc pas aux portes d’une catégorie. » Le comité éditorial est organisé en collectif de femmes, en non-mixité : "C’était un bon instrument pour ne pas reproduire les schémas classiques des ordres dominants et réfléchir à des sujets qui peineraient à se faire jour dans des comités mixtes", explique Julia B. Zortea.

 

Politis 

« Politis est un hebdomadaire généraliste fondé en 1988 par une équipe de journalistes convaincue de la nécessité de croiser les préoccupations sociales et environnementales. »

 

La Revue dessinée 

Revue trimestrielle d’actualité en bande dessinée. Les sujets sont réalisés en binôme par des dessinateurs et des journalistes d’investigation.

La Revue dessinée a créé Topo et racheté XXI et 6 mois

 

La Revue du crieur

Lancée en 2015 par le site Médiapart associé aux éditions La découverte, « La Revue du crieur est là pour rappeler que le monde des idées et de la culture se trouve, doit se trouver au coeur de la vie publique démocratique, et qu’à ce titre, il appartient à tous. » 

 

Silence 

« Silence porte un projet de transformation de la société dans le sens de la décroissance et de l’écologie sociale. La revue explore les alternatives concrètes et cherche à aborder tout sujet non seulement sous l’angle écologique et décroissant, mais aussi au regard du féminisme, du post-colonialisme, de la non-violence, etc. »

 

Six mois

Le XXI ème siècle en images. Revue biannuelle de photojournalisme.

 

Topo

L’actu dessinée pour les – de 20 ans.

 

Revue XXI 

« XXI était la première à proposer à ses lecteurs des récits journalistiques longs, sensibles, empruntant s’il le fallait à la bande dessinée, la photo ou au dessin. Une revue qui raconte le siècle à hauteur d’hommes et de femmes, avec de la chair, des couleurs. Avec de l’intime. »

 

Z, revue itinérante d’enquête et de critique sociale

« Au printemps 2009 sortait le premier numéro d’un canard-tortue imaginé par une bande de joyeux déserteurs. Installée chez des éleveurs du Tarn, la rédaction inaugurait le principe de l’itinérance : s’immerger dans la réalité d’un territoire, pour un mois au moins, enquêter collectivement, s’égarer et nouer des liens, prendre part aux luttes ; et, à partir de ces ingrédients, fabriquer, à prix abordable, une belle revue d’analyse critique de deux cents pages qui donne la parole à des gens qu’on entend peu, et où le dessin et la photo occupent une grande place. »

 

Et bien sûr retrouvez en ligne, deux exemples de médias de reportage et d’investigation, Basta et Reporterre, le quotidien de l’écologie.

Radio parleur a organisé une soirée sur les médias indépendants, avec des représentants de Médiapart, Basta, Politis

 


Plein droit 

Plein droit est une publication trimestrielle d’analyse du GISTI (Groupe d’informations et de soutien aux immigrés). Le GISTI est une association d’aide juridique et de défense des étrangers en France. La revue se caractérise par une approche pluridisciplinaire.

Différences 

Revue trimestrielle du MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples)

Hommes & Libertés 

Revue trimestrielle de la LDH, Ligue des Droits de l’Homme

Le Patriote résistant 

Le Patriote Résistant est la publication mensuelle de la FNDIRP, Fédération Nationale des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes.
« Créé en 1946, il traite de tous les aspects de la déportation et de l’internement, historiques et humains. Il fournit de nombreux témoignages, publie des interviews, des critiques d’ouvrages, tout en œuvrant à la défense des valeurs de la Résistance et de déportation. Le journal propose des réflexions sur la transmission de cette mémoire. »

Que choisir 

Que choisir est un magazine mensuel de l'association « Union fédérale des consommateurs »

NVO, nouvelle vie ouvrière (revue de la CGT)

CFDT Magazine

 

Nous avons sélectionné 12 titres achetés par la Médiathèque en 2020 parce qu'ils nous ont marquées et qu'ils sont intimement liés aux préoccupations actuelles.

Les documentaires sur les femmes et le féminisme que nous avons choisi sont "C'est mon corps"  parce que l'appropriation passe par la connaissance, et "Combattantes, une histoire de la violence au féminin" parce que la violence politique des femmes a peu été interrogée.

"Décolonisations" et "L'invention du colonialisme vert" sont deux aspects de l'histoire contemporaine des relations nord-sud.

Sur l'histoire des idées nous avons choisi "Ivan Illich, l'homme qui a libéré l'avenir" pour alimenter le débat sur l'écologie politique et la critique de la société industrielle.

Dans un esprit critique également, nous avons choisi des livres éclairants : "Il faut s'adapter", "Ci-gît l'amer, guérir du ressentiment" et "Bâillonner les quartiers".

Parce que ce livre traverse le 20ème siècle et se lit comme un roman d'enquête, nous avons choisi "Elle venait de Marioupol : à la recherche d'une famille perdue en Union Soviétique".

Parce qu'il est rare de trouver des biographies de scientifique africain, nous avons choisi le parcours d'un botaniste ivoirien : "Aké-Assi Laurent, comment il est devenu le génie de la brousse et des universités".

Nous avons aussi choisi un catalogue d'exposition, pour le plaisir : "La force du dessin" sur le dessin français du 17ème au 19ème siècle.

Et un ouvrage rare d'histoire de l'art : "Léopold Sédar Senghor, l'art africain comme philosophie"  

OPAC Sélection de notices