Comment êtes-vous devenue autrice ?

En écrivant des histoires ! J'ai commencé petite et je n'ai jamais arrêté. Et j'ai eu la grande chance d'être très encouragée par ma famille.

Pourquoi avez-vous fait le choix de vous adresser au jeune public ?

Parce que j'adorais les histoires pour enfants et pour ado, et que j'avais envie d'en faire à mon tour. Les premières histoires que j'ai écrites étaient déjà des histoires pour le jeune public - mais elles n'ont pas été publiées pour l'instant, ce sont les projets "adultes" qui ont été publiés en premier. 

Avez-vous un auteur ou une autrice de référence ? 

En jeunesse, j'aime beaucoup Marie-Aude Murail ; Lois Lowry, Susie Morgenstern... Et j'essaie aussi de lire des livres pour enfants qui sont parus quand j'étais déjà grande. Par exemple Comme un million de papillons noirs. de Laura Nsafou & Barbara Brun. ou Oh, , ma tête !, de Yoshitake Shinsuke, qui me fait hurler de rire à chaque fois. 

Louisemey

Quelles sont vos sources d'inspirations ?

Ohlala, je ne sais jamais comment répondre à cette question... un peu tout ! Des articles de journaux, des anecdotes qu'on me raconte, des lieux avec une atmosphère un peu particulière..

Comment naissent et se développent vos projets ?

En général, ça commence par une toute petite idée, une minuscule flamme... et puis elle grossit (ou pas !). Quand je me mets à écrire, je sais déjà tout ce que je veux raconter, le plus souvent. 

Un souhait à réaliser et/ ou une envie de collaboration ?

J'aimerais beaucoup publier de nouvelles BD, j'aime énormément la BD. 

Pouvez-vous nous dire un mot de vos projets en cours ?

Oui ! Mon prochain projet jeunesse est pour les plus jeunes (plus jeunes que pour La Sans-Visage qui est plutôt pour les ados...) et il va s'appeler "Mystère et pyjama-chaussette". 

On est un peu curieux, acceptez –vous de nous montrer votre bureau ?  Une petite photo ?

En fait, je n'ai pas vraiment de bureau. Surtout en 2020, qui a été vraiment une année très étrange à vivre, j'ai travaillé des des endroits inhabituels. J'adore avoir une petite tanière avec des choses punaisées aux murs, des photos, des bidules... mais au final j'ai dû y renoncer faute de place et même si c'est moins drôle, mon bureau, c'est mon ordinateur.

 

Retrouvez sur le blog du comité ado, Jeune et je lis, le portrait de lectrice de Louise Mey.

Et une chronique de son roman jeunesse "La sans visage"

OPAC Recherche Simple