On continue nos sélections des pépites littéraires de la rentrée 2020 avec une catégorie  toute spéciale : les premiers romans. La rentrée littéraire est un moment particulier pour les jeunes auteurs, qui leur permet de se faire remarquer, et de lancer des carrières qui aboutissent...Ou non.
 

Voici nos coups de cœur parmi ces nouvelles plumes plus prometteuses les unes que les autres, avec des styles déjà bien marqués qui ne nous ont pas laissé indifférents !

 

Retrouvez notre première sélection autour des romans de langue française juste ici, et nous vous présenterons dans un prochain article les romans étrangers.

 
 
 
On continue nos sélections des pépites littéraires de la rentrée 2020 avec une catégorie  toute spéciale : les premiers romans. La rentrée littéraire est un moment particulier pour les jeunes auteurs, qui leur permet de se faire remarquer, et de lancer des carrières qui aboutissent...Ou non.
 

Voici nos coups de cœur parmi ces nouvelles plumes plus prometteuses les unes que les autres, avec des styles déjà bien marqués qui ne nous ont pas laissé indifférents !

 

Retrouvez notre première sélection autour des romans de langue française juste ici, et nous vous présenterons dans un prochain article les romans étrangers.

 
 
 

Mauvaises herbes / Dima Adballah

 

OPAC Recherche Simple

 

Résumé : Mauvaises herbes raconte l'histoire d'une enfant de 6 ans qui vit à Beyrouth en pleine guerre. Malgré les périls, la seule présence de son père suffit à la rassurer. Ce dernier lui transmet son amour des plantes mais lorsque le reste de la famille fuit le pays, il refuse de quitter sa terre. Arrivée à Paris à 12 ans, la jeune fille fuit la mélancolie en se réfugiant auprès des arbres et des fleurs, mais aussi en quête des mots justes. (source : Livreshebdo)

 

Notre avis : une enfant au Liban, pendant la guerre civile. Sa vie, entourée de son père, le "géant" qui la protège et lui apprend les plantes, échappatoires au conflit. Plus tard, c'est l'exil à Paris, avec sa mère et son frère, mais sans son père, fragile et angoissé. A Paris, jeune puis l'âge adulte, la narratrice s'éprouve en marge et en recherche de fondations. Un roman très émouvant sur la démolition que produit la guerre sur les esprits et les familles.

 

Et retrouvez sur notre catalogue toutes les nouveautés de la rentrée littéraire à emprunter...Sans modération !

OPAC Sélection de notices

Les orageuses / Marcia Burnier

OPAC Recherche Simple

 

Résumé : « Depuis qu’elle avait revu Mia, l’histoire de vengeance, non, de “rendre justice”, lui trottait dans la tête. On dit pas vengeance, lui avait dit Mia, c’est pas la même chose, là on se répare, on se rend justice parce que personne d’autre n’est disposé à le faire. Lucie n’avait pas été très convaincue par le choix de mot, mais ça ne changeait pas grand-chose. En écoutant ces récits dans son bureau, son cœur s’emballe, elle aurait envie de crier, de diffuser à toute heure dans le pays un message qui dirait On vous retrouvera. Chacun d’entre vous. On sonnera à vos portes, on viendra à votre travail, chez vos parents, même des années après, même lorsque vous nous aurez oubliées, on sera là et on vous détruira. »

 

Notre avis : un premier roman poignant et fort sur la sororité et la reconstruction face au viol.

 

Et retrouvez sur notre catalogue toutes les nouveautés de la rentrée littéraire à emprunter...Sans modération !

OPAC Sélection de notices

La petite dernière / Fatima Daas

OPAC Recherche Simple

 

Résumé : "Je m’appelle Fatima Daas. Je suis la mazoziya, la petite dernière. Celle à laquelle on ne s’est pas préparé. Française d’origine algérienne. Musulmane pratiquante. Clichoise qui passe plus de trois heures par jour dans les transports. Une touriste. Une banlieusarde qui observe les comportements parisiens. Je suis une menteuse, une pécheresse. Adolescente, je suis une élève instable. Adulte, je suis hyper-inadaptée. J’écris des histoires pour éviter de vivre la mienne. J’ai fait quatre ans de thérapie. C’est ma plus longue relation. L’amour, c’était tabou à la maison, les marques de tendresse, la sexualité aussi. Je me croyais polyamoureuse. Lorsque Nina a débarqué dans ma vie, je ne savais plus du tout ce dont j’avais besoin et ce qu’il me manquait. Je m’appelle Fatima Daas. Je ne sais pas si je porte bien mon prénom."

 

Notre avis : Fatima, garçon manqué turbulent au collège mais surdouée, musulmane pratiquante mais amoureuse des femmes, banlieusarde et fascinée par Paris à la fois, femme qui veut être libre mais a peur en même de temps de blesser sa famille. L’histoire d’une jeune femme qui ne correspond pas aux cases dans laquelle on veut mettre les gens, une jeune vie faite de paradoxes, de questionnements, de doutes. C’est l’histoire d’une construction, de l’éclosion du talent, de la création, de la passion.

 

Et retrouvez sur notre catalogue toutes les nouveautés de la rentrée littéraire à emprunter...Sans modération !

OPAC Sélection de notices

Le lièvre d’Amérique / Mireille Gagné

OPAC Recherche Simple

 

Résumé : surmenée par son travail dans un milieu extrêmement compétitif et frustrée par les limites de son corps, Diane décide de subir une opération pour le moins mystérieuse censée décupler ses capacités cognitives et physiques. Une opération qui va peu peu la transformer de manière insoupçonnée et incontrôlable…

 

Notre avis : ce petit bijou est une fable animalière comique et tragique sur le transhumanisme. A la croisée du  documentaire animalier, du conte philosophique, du fantastique et du Nature writing, ce récit nous emmène jusqu’aux confins sauvage du Canada insulaire pour mieux nous ouvrir les yeux sur le monde contemporain.

 

Et retrouvez sur notre catalogue toutes les nouveautés de la rentrée littéraire à emprunter...Sans modération !

OPAC Sélection de notices

Le dit du Mistral / Olivier Mak-Bouchard

OPAC Recherche Simple

 

Résumé : après une nuit de violent orage, un homme voit toquer à la porte de sa maison de campagne Monsieur Sécaillat, le vieux paysan d’à-côté. Qu’est-ce qui a pu pousser ce voisin secret, bourru, généralement si avare de paroles, à venir jusqu’à lui ? L’homme lui apporte la réponse en le conduisant dans leur champ mitoyen : emporté par la pluie violente et la terre gorgée d’eau, un pan entier d’un ancien mur de pierres sèches s’est éboulé. Or, au milieu des décombres et de la glaise, surgissent par endroits de mystérieux éclats de poterie. Intrigués par leur découverte, les deux hommes vont décider de mener une fouille clandestine, sans se douter que cette décision va chambouler leur vie.

 

Notre avis : dans le Lubéron, un paysan découvre d'anciennes poteries traversées par une source d'eau. Avec son voisin, ils fouillent illégalement et mettent au jour une portion de site antique. L'histoire d'une amitié et d'un territoire, le Lubéron, marqué par la force des éléments, et porteur d'histoires. On est touché par cette amitié un peu incongrue et frappé par la force mystérieuse des légendes locales alliée à celle du vent, des eaux, du soleil...

 

Et retrouvez sur notre catalogue toutes les nouveautés de la rentrée littéraire à emprunter...Sans modération !

OPAC Sélection de notices

Ce qu’il faut de nuit / Laurent Petitmangin

OPAC Recherche Simple

 

Résumé : l'histoire d'un père qui élève seul ses deux fils. Les années passent et les enfants grandissent. Ils choisissent ce qui a de l'importance à leurs yeux, ceux qu'ils sont en train de devenir. Ils agissent comme des hommes. Et pourtant, ce ne sont encore que des gosses.

 

Notre avis : être parent, c’est voir la vie qui passe au travers des enfants qui grandissent, qui s’émancipent petit à petit. C’est ce qui se passe doucement mais durement, dans ce roman. Le narrateur, ce père lorrain, homme droit, militant syndicaliste aux convictions ancrées, vit avec ses deux fils, l’ainé Frédéric, dit Fus, en rapport à sa grande pugnacité sur les terrains de foot, et Gillou, le cadet, plus discret, plus distant. Malgré la perte de la « moman », au bout de trois longues années de maladie, le lien entre le père et ses deux fils reste fort. Pourtant, les choses vont changer doucement mais sûrement quand Fus commence à trainer avec un groupe d’extrême droite. Le lien fusionnel avec son père se brise, et si Fus reste « un bon gosse », proche de son frère, soucieux de garder le contact avec son père, ce dernier n’arrive pas à faire semblant et c’est à ce glissement tout en retenue, tendresse, humanité que l’on va assister. Jusqu’au drame... Dans une économie de mots, mais les phrases portent, percutent, sans artifice ni caricature, qui rappelle ce que Marion Brunet avait fait avec L’été circulaire paru en 2018. Un drame qui se noue dans la France invisible, celle des petites gens...

 

Et retrouvez sur notre catalogue toutes les nouveautés de la rentrée littéraire à emprunter...Sans modération !

OPAC Sélection de notices

Mangeterre / Dolores Reyes

 

OPAC Recherche Simple

 

Résumé : un peu sorcière, un peu voyante, celle qu’on surnomme Mangeterre possède un don hors du commun qui implique une responsabilité immense : en avalant la terre qu’elles ont foulée, Mangeterre entrevoit, lors de douloureuses transes, le terrible sort des femmes brutalisées d’Argentine. Dès lors elle est face à un dilemme : doit-elle répondre à l’appel de la terre et tenter de sauver toutes ces femmes en détresse ? Car, très vite, des parents désespérés arrivent des quatre coins du pays pour l’implorer d’utiliser son don, et de retrouver leurs enfants disparues.

 

Notre avis : en Argentine, une jeune fille, "Mangeterre" possède le don exceptionnel de voir, en mangeant la terre sur laquelle elles ont marché, ce qu'il advient des femmes maltraitées. Un roman sur une sorcière – voyante, ses responsabilités, ses forces et ses vulnérabilités. Empreint de réalisme magique, il emporte le lecteur de bout en bout.