Retrouvez une sélection de romans policiers espagnols disponibles à la Médiathèque de Bagnolet.

Dans cette sélection, vous trouverez une présentation des auteurs les plus représentatifs de la littérature policière ibérique.

 

PETITE HISTOIRE DU ROMAN POLICIER ESPAGNOL

Les spécialistes du roman policier s’accordent à dire que le grand tournant pour le roman policier espagnol s’amorce au milieu des années 70, avec la publication par Jaume Fuster du premier roman noir catalan « Petit à petit l’oiseau fait son nid » pour se concrétiser à la fin de l’année 74 lorsque Manuel Vazquez Montalban fait paraître « Tatouage », considéré comme la première des multiples enquêtes du détective Pepe Carvalho dans Barcelone et l’Espagne post-franquiste.

Une œuvre qui s’efforce de chroniquer épisode après épisode l’histoire de la transition démocratique espagnole, de la mort de Franco en 1975 jusqu’à l’entrée de l’Espagne dans le marché commun en 1986 et plus loin. Pour Vazquez Montalban, le roman noir explore le sous-sol de la société. Il sera rejoint sur ce terrain par Andreu Martin, Juan Madrid, et Francisco Gonzalez Ledesma avec son inspecteur barcelonais Ricardo Méndez.

Plus tard, des auteurs de littérature « blanche » adopteront les codes narratifs du roman policier : Eduardo Mendoza ou Antonio Muñoz Molina avec le sombre « Pleine lune ». Pendant les années 90, c’est Arturo Perez Reverte qui sera au premier plan des écrivains espagnols avec ses romans mêlant intrigue, mystère et histoire.

A la fin des années 2000, la crise qui a durement touché l’Espagne est fortement présente dans les romans publiés notamment par Cristina Fallaras ou Aro Sainz de la Maza qui décrivent une Barcelone sombre, grise et déprimante, violente et cynique, froide et désespérante. Cette Barcelone-là est bien « la partie effondrée de l’Espagne », celle dont témoignait l’auteure Cristina Fallarás avec « Deux petites filles » : un monde où la délinquance n’est qu’une simple et ordinaire stratégie de survie pour ceux qui n’ont plus grand-chose, qui n’ont plus rien.

On n’oubliera pas de noter les romans d’Alicia Gimenez Bartlet qui met en scène la volontaire Petra Delicado, un mélange, comme le reflète son nom, de douceur et de dureté, ceux Victor del Arbol, l’ancien séminariste puis policier converti depuis à l’écriture de romans noirs dont la femme est « la lumière de ses livres car elle représente l’espoir » ou ceux de Dolorès Redondo avec ses histoires qui mêlent enquête contemporaine et croyances populaires au cœur du Pays basque espagnol.

 

BARCELONE : UN VÉRITABLE PERSONNAGE DE LA NOVELA NEGRA !

Picto SagradaLa ville de Barcelone est au cœur de nombreux romans policiers espagnols et c’est une véritable chronique de la ville sur plus de 40 ans que l’on peut suivre au travers des histoires de Manuel Vazquez Montalban, Francisco Gonzalez Ledesma, Aro Sainz de la Maza, Alicia Gimenez Bartlet, Cristina Fallara et d’autres auteurs que vous pourrez retrouver avec le pictogramme de la Sagrada Familia !

 

Un livre vous intéresse : connectez-vous sur le catalogue en ligne de la Médiathèque pour savoir s’il est disponible, et, dans le cas contraire, pour le réserver.

Bonnes découvertes et bonnes lectures !

 

 

Le temps passe, bien vite, aussi, pour avoir une vision plus récente des auteurs espagnols arrivés dans notre catalogue depuis la parution de cette bibliographie, cliquez ici.

 

pdfLa novela negra : le roman noir et policier espagnol | Mai 20174.51 Mo

 

A l'occasion de la diffusion du film documentaire Novela negra, le polar latino d'Andreas Apostolides, sur Arte.tv, nous vous proposons de retrouver dans nos rayons une partie des auteurs mentionnés dans ce reportage.

Une façon de se (re-)plonger dans l'histoire de l'Amérique Latine revisitée par ces auteurs de polars latino-américains qui ont réinventé le genre policier pour dénoncer les dictatures.

Avec ce film, partez à la rencontre de cinq romanciers acteurs de la refondation du genre policier sur le continent sud-américain : Paco Ignacio Taibo II à Mexico, Leonardo Padura à La Havane, Santiago Roncagliolo à Lima, Claudia Piñeiro à Buenos Aires, et Luis Sepúlveda, dont ce fut l’une des dernières interviews avant sa disparition en avril 2020, à Santiago.

 

Sécurité. Pour accéder au portail de votre bibliothèque, merci de confirmer que vous n'êtes pas un robot en cliquant ici.

Novela negra, le polar latino, documentaire d’Andreas Apostolidis (Grèce, 2020), 56 mn, disponible jusqu’au 10/07/2021 sur Arte.tv.


Pour aller plus loin, retrouvez sur nos étagères les auteurs de romans noirs ou policiers d'Amérique latine et des Caraïbes en cliquant sur les liens ci-dessous :

 

Auteurs de romans policiers d'Amérique Centrale & des Caraïbes

 

 Romans mexicains  |  Romans nicaraguayens  |  Romans costariciens  |  Romans salvadoriens

 

 Romans cubains  |  Romans grenadiens

 


Auteurs de romans policiers d'Amérique du Sud

 

Romans colombiens  |  Romans vénézuéliens  |  Romans péruviens 

 

Romans chiliens  |  Romans argentins  |  Romans uruguayens 

 

 Romans brésiliens 

 

Et retrouvez notre sélection La novela negra española consacrée au roman noir et policier espagnol en cliquant ici !

 

 

Cela faisait un certain temps que nous n'avions pas présenté une sélection de Nouveautés BD et mangas... alors voilà ! Depuis l'automne dernier, près de 100 nouveaux albums sont venus enrichir les rayons de la médiathèque. 

Tous les genres sont représentés mais ce lot fait la part belle à la science-fiction et au fantastique, avec des suites - Alt Life (v. 2), Kanopé (v. 2), Outcast (v. 7), Gigant (v. 4 et 5), Transparente (v.3)... ou le très célèbre Zombillenium (v. 5), mais aussi des "one shot" très étranges, comme Karmen (Guillem March), pour les lecteurs qui ne sont habituellement pas fans de science-fiction...

Le genre historique prend également une bonne part des nouveautés de bandes dessinées, de l'antiquité avec Le roi de paille (v. 2) à la dictature portugaise (Sur un air de fado, Nicolas Barral) et à la guerre du Viet-Nam (Kent-State : quatre morts dans l'Ohio), en passant par l'empire des Habsbourg (L'Empire, Fabien Nury). Côté mangas, les séries Arte, Cesare et Sengo se poursuivent...

Les albums "tranche de vie" explorent tous les âges de l'existence, de l'adolescence (Débutante, Florence Dupré La Tour) à la maison de retraite (Ne m'oublie pas, Alix Garin, Le plongeon, Séverine Vidal) et des personnages décalés par rapport à la "norme" de leur environnement, avec Chinese Queer (Seven) et avec le jardin, Paris (Gaëlle Geniller).

Vous trouverez également dans cet arrivage des chroniques sociales, de l'humour, des biopics, de l'aventure, du policier... 

Le catalogue des nouveautés BD est ici :

 

Et celui des nouveautés mangas là : 

 

Nous vous souhaitons de belles découvertes !