Nelly Kaplan, réalisatrice de La Fiancée du Pirate (1969), écrivaine anarcho féministe et icône de la Nouvelle Vague, est décédée.
Nelly Kaplan, originaire d'une famille de juifs de Russie, venue en France depuis Buenos Aires à l'âge de 22 ans, avait débuté dans le cinéma auprès du réalisateur Abel Gance. Elle devait collaborer avec lui pendant une dizaine d'années. Nelly Kaplan aimait la littérature et particulièrement la poésie, et se lia avec plusieurs écrivains, dont Philippe Soupault et André Breton.

Retrouvez une chronique paru dans Libération du 12.11.2020, ainsi que l'article Lumière sur Nelly Kaplan, une cinéaste rebelle qui lui avait été consacré sur le site du CNC (Centre national de la cinématographique) des informations sur Nelly Kaplan et ses films sur le site de la Bifi - la Cinémathèque française


Elle s'est fait connaître par La Fiancée du pirate, sélectionné à la Mostra de Venise en 1969, avec Bernadette Laffont dans le rôle d'une jeune femme libre qui se venge de villageois lui étant hostiles. Le film, diffusé dans le monde entier, est devenu culte.

Elle a réalisé d'autres films comme Papa, les petits bateaux... (1971) et Plaisir d'amour (1990), ainsi que des documentaires consacrés à des artistes tels Gustave Moreau, Abel Gance, Victor Hugo ou encore Pablo Picasso.

 

La chanson de Barbara "Moi je me balance" est celle qui marque le film "La fiancée du pirate", nous vous proposons de la réécouter

 

 

OPAC Sélection de notices